Couverture

http://p5.storage.canalblog.com/51/49/1163056/94015173.jpg

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d'une humanité retournée à la barbarie.

 

http://p9.storage.canalblog.com/90/02/1163056/94015174.jpg

L'histoire se déroule 12 ans après la catastrophe, (ce qui est plutôt rare dans les romans post-apocalytique où le récit se passe la plupart du temps 2/3 ans après. J'ai trouvé cette démarche très intéressante), une brume opaque à recouvert la surface de la terre empêchant les rayons du soleil de traverser l'atmosphère, il n'y a donc plus de végétation, d'animaux, l'eau potable est très dur à trouver et il ne reste plus que quelques survivants. Ici, point de zombie mais la menace reste tout de même énorme car pour survivre, certains individus ont recours au cannibalisme. Comme le dit si bien Plaute : « Homo homini Lupus est », autrement dit : « l'homme est le pire ennemi de son semblable, ou de sa propre espèce ».

On va suivre un père et son fils, (qui est né après la catastrophe, il ne connaît donc que cette vie), seul contre tous, dans ce monde de désolation qui touche à sa fin, leur ultime but et d'aller sur la côte ouest. Ce livre ne nous laisse aucun espoir, tout est gris, triste, mort, empli de solitude.

Ce qui est assez déroutant dans cette lecture, c'est le style très particulier de l'auteur. Un écriture très ciselée, peu voir pas de ponctuation, les dialogues nous sont jetés au visage et surtout ce qui m'a le plus gêné c'est l’inexistence de la virgule. Dur dur le début, j'ai eu du mal à rentrer dedans, mais passer les 30 premières pages on se laisse porter par ce récit et je n'avais plus qu'une envie c'est de connaître la fin de ce périple.

Un livre post-apocalyptique poignant, déroutant. De la survie à l'état pur !

 

En résumé :

Les points positifs

¤ L'histoire se déroule 12 ans après la catastrophe

¤ Une lecture émotionnellement très forte

Les points négatifs

¤ Un style très particulier

¤ Quelques longueurs par moment

 

Note : 8/10