Logo_n

Développeurs : RedHook Studios

Genre : Stratégie (tour par tour)/rogue

Multijoueur : Non

Si vous vous intéressez à l'univers du jeu indépendant, vous avez sans doute entendu parler de Darkest Dungeon, un jeu développé par RedHook Studios avec apparemment une intervention de Klei (décidément toujours dans des bons plans ceux-là).

Dans un premier temps parlons du concept : des aventuriers viennent en groupe pour participer à des quêtes dans des donjons afin de les libérer de la corruption qui y habite.

Nous organisons, combattons et mourons beaucoup. Globalement il s'agit d'un RPG tour par tour avec une dimension rogue-like en bonus (terrains aléatoires et morts permanentes au rendez-vous). Outre son gameplay aux petits oignons (ou ognons si vous préférez), l'ambiance est incroyablement prenante ; repassons ensemble les points intéressants de ce jeu.

Si le scénario tu parviens à oublier :

Il y a bel et bien un scénario, mais il n'est pas particulièrement prenant et on le laisse vite de côté tant on est imprégné par le reste du jeu. En gros, un ancêtre s'est amusé à déterrer un portail démoniaque (quelle bonne idée !) et c'est à ses descendants de se faire tuer les uns après les autres pour réparer tout ça.

Si ta ville tu sais restaurer :

Le jeu est bien loin de se résumer à la simple exploration et au combat, il est primordial de restaurer la ville qui nous sert de base, cette restauration est vitale, elle est la seule chose persistante du jeu, là où les héros, leur expérience et autres breloques peuvent si facilement disparaître dans les tréfonds des donjons. En retapant donc les diverses (et si charmantes) construction, on pourra, par exemple, envoyer nos braves guerriers à la taverne pour picoler comme des trous, parier ou aller au bordel (faut bien réduire le stress engendré par les sympathiques balades dans des ruines remplies de morts-vivants), il en existe évidemment  bien d'autres, comme l'hôpital psychiatrique qui guérit, avec de douces méthodes, les petites manies de nos héros.

Bref, tous ces endroits sont essentiels pour avoir (et à moindre prix) plus de héros, les plus sain d'esprit possible, efficaces, aux épées rutilantes.

500px-Town_upgraded

Si ton équipe tu sais préparer (et avec soin s'il te plaît):

Avant de partir comme une fleur, il faut savoir se préparer.

Contrairement aux autres jeux, l'équilibre entre les classes ne suffit pas. Les compétences ne fonctionnent qu'à certains moments, suivant la position du combattant dans le groupe, et suivant, aussi, les positions des ennemis (les aventuriers et ennemis progressent en file indienne dans les couloirs exigus des donjons c'est bien connu voyons), ainsi les arbalétrières ne peuvent, tirer avec leur premier sort que si elles sont à l’arrière de votre groupe et ne visent que les ennemis reculés (vous pouvez changer de place, lors des combats, et en dehors, souvent contre votre gré).

Outre cela, bien d'autres choses sont à prévoir. Les personnages ont des positions et des cibles favorites, ne veulent pas travailler avec certaines classes, ont des capacités particulières pour les feux de camp, peuvent s'équiper d'objet mystérieux pour augmenter certaines caractéristiques etc.

Mbdhlj0

Si tes provisions tu sais doser :

Nourriture, torches, eau bénite, clefs, pansement, etc. sont utiles a vos pérégrinations.

La nourriture plus que tout autre est capitale (on vous a pas appris à prendre un goûter avec vous quand vous aller jouer avec vos petits camarades ?), si vous affamez vos héros ils perdront de la vie mais aussi cela augmentera considérablement le stress (on y reviendra). Les autres objets ont diverses utilités comme se guérir du poison ou du saignement, purifier les lieux, ouvrir des coffres, etc. Le jeu en vaut la chandelle car cela apporte de l'or et des bonus et croyez-moi, vous en avez BESOIN.

Je vous entends déjà dire: "je vais faire plein de provisions moi je suis un mec (ou pas) prévoyant(e)", sachez toutefois que :

1- Vous les payez

2- Cela prend de la place dans le sac.

3- rien ne vous sera rendu en fin de quête, les provisions superflues ne seront ni rendues ni remboursées (les vrais héros ne gardent jamais les tickets de caisse).

Bref, il est bien venu de faire bien attention au choix de l'équipe et de l'équipement si on veut avoir une chance de survie, une mécanique finalement simple, mais riche et extrêmement bien fichue.

500px-Town_upgraded222

Si ton stress tu peux contrôler :

Qui a dit que se balader dans un donjon remplit de pièges, monstres, cadavres et CD de Booba (Nan, quand même les développeurs sont sadiques mais pas fous) étaient seulement néfaste physiquement, vos aventuriers on en plus une barre de stress qui augmente de diverses façons. Une fois remplie, les héros craquent. Parfois (et par parfois je veux dire quasi jamais) cela va permettre de puiser dans leur force mentale et les tonifier mais le plus souvent ils vont devenir fou, irrationnel, égoïste, injurieux, parano ou autre, ce qui les poussera à agir contre votre gré, et bien sûr va stresser les autres qui vont peut-être craquer à leur tour (quand la fille derrière toi voit des petits papillons bleus et le mec devant toi t'insulte, tu te sens pas rassuré). Ce n'est pas tout, la barre continue de se remplir et si elle l'est une deuxième fois c'est la crise cardiaque qui vous guette.

Cet aspect du jeu est tout bonnement génial, vous ne pouvez pas vous contenter de vous soigner en boucle, il faut faire attention au stress en permanence et cela vous amènera souvent à des fous rires ou à des craquages selon votre propre résistance au stress.

ss617a6f43c4c673af497bc76de61dbb00e9d4079c

Si la lumière tu sais doser :

Les torches, nous en parlions plus haut, elles servent à éclairer le passage de nos petits guerriers. Beaucoup de lumière signifie : moins de stress, plus de repérage des lieux et des ennemis parfois surpris.

L'obscurité, elle, est source : de stress, favorisant les attaques surprises (qui peuvent être fatales car l'ennemi attaque avant vous et votre groupe aura du mal à se positionner en début de combat), Cependant cette pénombre fait aussi apparaître plus de trésors !

A vous de choisir ! Évidemment, les torches s'usent vite ...

Et si tu as de la chance ! :

Quelle est la différence entre le beau héros rutilant, aux muscles huilés, les poches pleines d'or avec esclaves sexuels aux pieds et la dépouille que vous avez croisée en rentrant dans la première salle ? Et bien parfois, c'est la chance ! Par exemple un coup critique mal placé peut tout faire dégénérer, vous qui étiez si bien dans ce donjon trop facile pour vous. Ce jeu peut vous faire payer cher votre malchance (comme dans la vie finalement) sachez-le.

Alors, tu auras un super jeu entre les mains, mon fils :

Mon impression sur le jeu ? Génial tout simplement, original est bien pensé, c'est encore une preuve qu'un indépendant travaillé peut écraser les méga productions qui ne pensent qu'à faire pleurer votre carte graphique (qu'ils essayent tien !).

Fort est à parier que ce jeu en inspirera bien d'autres par ses mécaniques si pointues, à l'instar d'une attaque surprise ennemie au détour d'un couloir sombre, ce jeu peut faire basculer mon top 10 des jeux vidéo (non pas le top 5 j'ai mis une colle extraterrestre plus dure que du diamant et plus solide qu'un Nokia 3310 dessus). La charmante directrice de ce blog peut en témoigner, jamais la notion "d'une dernière et j'arrête là" n'aura été aussi forte si bien que le temps passe sans demander son avis au joueur. Si vous êtes amateur du genre, foncez-y ;

Sinon, et bien déjà, merci d'avoir lu en entier une chronique sur un genre que vous n'aimez pas et ensuite, intéressez-vous y quand même, ce jeu pourrait vous surprendre.

 

Logo yudo