03 janvier 2014

Chronique : Sylvia Day - Sept ans de désir

7 ans de désir

 

Synopsis

Un soir qu'elle se promène dans le parc, Jessica Sheffield surprend les ébats d'Alistair Caulfield et de lady Trent. Embusquée dans la pénombre, elle observe la scène avec un mélange d'embarras et de fascination. Alistair l'aperçoit. Ils échangent un long regard. Entre ces deux mal-aimés, le désir est immédiat.
Sept ans s'écouleront avant qu'ils puissent l'assouvir.

 

Avis

J'ai toujours préféré les romances historiques aux romances contemporaines. Et c'est donc avec plaisir que j'ai commencé ce livre. 

Nous suivons deux histoires en parallèle : celle de Jessica & Alistair (personnages principaux) et celle de Mickael & Hester (personnages secondaires). J'ai largement préféré l'histoire des personnages secondaire, celle-ci est beaucoup plus touchante et émouvante. Jessica & Alistaire m'ont laissé de marbre. Je n'attendais qu'une chose c'était de retrouver l'autre couple.

Sylvia Day aborde deux thèmes très intéressant dans son roman, la maltraitance des femmes et la prostitution qui selon moi aurait pu être plus approfondit, malheureusement ils n'ont été que survolés.

De plus, j'ai été un peu perdu au début de ma lecture pour me situer temporairement. Les détails, l'époque, les moeurs ne sont pas assez développés ce qui m'a empêché de me plonger totalement dans l'ambiance, de me laisser transporter dans une autre époque.

 

En ce qui concerne les personnages :

Jessica Sheffield : est jeune veuve qui décide de partir pour la Jamaïque voir une propriété qu'elle a hérité à la mort de son défun époux. Elle embarque sur le bateau d'Alistair, un jeune homme qui a su éveiller en elle les feux de la passion.

Alistair Caulfield : est intrigué par Jessica depuis le fameux soir où elle l'a surpris dans une position olé olé avec une femme d'un certain âge. C'est un homme à femmes (une sorte de gigolo) torturé par un passé douloureux et qui a longtemps été rejeté par sa famille.

Mickaël : est le beau frère de Jessica. Il éprouve depuis des années de profond sentiment à l'égard d'Hester.

Hester : est la soeur de Jessica. Elle est mariée à Lord Regmont qui est charmeur, beau parleur mais qui cache un côté très sombre et violent.

 

Pour conclure, je dirais que c'est un roman plutôt moyen, bien en dessous des romances historiques que je lis habituellement. Je suis plutôt déçu par cette lecture.

 

En résumé

Les points positifs

¤ Un deuxième couple qui relève le niveau

¤ Un roman qui se lit très vite

Les points négatifs

¤ La traversée en bateau de l'Atlantique m'a ennuyé

¤ Une romance peu palpitante

¤ Le côté historique n'est vraiment pas développé

 

Note : 4/10

 

453

Déception

 

Posté par Cat dreams à 17:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 décembre 2013

Chronique : The Harvard Lampoon - Hamburger Games

Sans titre 1

 

Synopsis

Vivre ou mourir il faut choisir.
Que les Hamburger Games commencent !

Le jour où Capriss Kidordine remplace sa soeur pour participer aux Hamburger Games l'émission la plus regardée après Les Maçons du coeur elle ne sait pas dans quoi elle vient de mettre les pieds. Élevée dans le district du télémarketing, Capriss est mal préparée au combat à mort qui l'attend dans l'arène. Sa survie dépend d'un choix crucial : s'allier à un loser à croquer, Pita Mellagomme, ou rester fidèle à un tombeur super sexy, Herpès Bogosse.
Armée de son arc, la jeune fille lutte pour être la dernière concurrente sur le champ de bataille. Et c'est pas ce fichu couteau planté dans son front qui l'en empêchera !

 

 

Avis

Après avoir lu "Hunger Games" de Suzanne Collins, je suis tombée par hasard sur "Hamburger games" dans un magasin, ce qui a éveillé ma curiosité. La parodie étant la plus grande forme de flatterie, j'étais impatiente de voir ce que "Hamburger Games" avait à offrir. J'en attendais donc beaucoup de lui.

The Harvard Lampoon est un périodique créé par des étudiants de l’université Harvard, qui publient, aussi, des livres parodiques dont Hamburger Games, Immitation (parodie de Twilight) ainsi que Lord of the Ringards (parodie du Seigneur des Anneaux). (Source Wikipedia).

Le début n'a pas du tout était décevant, la méchanceté des personnages, l'humour, les situations cocasses tout y était pour faire une bonne parodie. Cependant au bout du 5ème chapitre j'ai vite déchanté. L'humour est devenu lourds et très enfantins (pipi-caca), l’héroïne qui était caustique avec un soupçon de stupidité est devenue complètement débile et rarement drôle. Les blagues n'ont pas de continuité et ne sont pas recherchées. On a l'impression d'un grand vrac désorganisé où les blagues s'empilent sans lien entre elles.

Le livre a été très dur a finir et chaque chapitre était une torture sans fin. Probablement mon plus mauvais livre de l'année. On a l'impression d'un piège où les premiers chapitre lu en magasin, nous donnerai envie de l'acheté et une fois notre erreur constatée il serait trop tard. Mais qu'est-ce qui s'est passé entre le premier et 5ème chapitre et la suite.

A évité à tout prix. A offrir à vos ennemis pour Noël !

 

En résumé

Les points positifs

¤Un très bon début qui donne vraiment envie (on rit quasiment à chaque phrase).

¤ Un des rares livre parodique.

¤ Quand on arrive enfin à la fin, on se sent libre.

Les points négatifs

¤ Humour trop lourd et parfois répétitif.

¤ Grosse déception après un très bon début. La déception n'en est que plus grosse.

¤ Lecture fastidieuse

 

Note : 2/10

 

"J'ai promis à mon père que je la protégerai de tout, et c'est une promesse que je tiendrai. Il m'avait également fait jurer de le protéger, lui, mais je suppose que, sur ce coup-là, j'ai comme qui dirait loupé le coche".

"Je suis surprise d'entendre de nouveau la femme : - Moi Capriss Kidordine ! Je suis pétrifiée. Qui a dit ça ? Qui proposerait mon nom ? [...] Non, la femme ne s'est pas portée volontaire elle m'a portée volontaire ! Je me retrouve involontairement volontaire !"

 

453

Déception

Lecture Duo

Lu en amoureux

Posté par Cat dreams à 17:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2013

Chronique : Charlaine Harris - [La Communaute du Sud] - T5 - La morsure de la panthère

Sans titre 1

 

Synopsis

"Moi, Sookie, 26 ans, je suis toujours serveuse Chez Merlotte et, à mon grand désespoir, à nouveau célibataire. Non contente d'être aux prises avec des mutants-dont mon frère Jason ! -me voilà confrontée à un tueur de mutants ! Et j'ai jusqu'à la prochaine lune pour trouver le vrai coupable..."

Alors qu'un sniper bien décidé à éliminer les non-humains fait régner la terreur dans la petite ville sudiste de Sookie Stackhouse, elle est appellé à l'aide par le séduisant Alcide... et se retrouve plongée au coeur d'imbroglios politiques, mêlant vampires, loups-garous et autres créatures ! At ses sentiments aussi sont mis à rude épreuve, avec le beau vampire-pirate qui a investi son bar...

 

Avis

"La morsure de la panthère" est le 5ème volume de « la saga de la communauté de sud » de Charlaine Harris. Cette fois-ci, un tueur rôde à Bon Temps, encore ? Et semble s'en prendre au changeling.

Le livre se divise en deux parties, la partie où il ne se passe rien et la partie palpitante.

Jusqu'au chapitre 12, la lecture est très fastidieuse, on a parfois l'impression que les choses vont commencer à bouger mais non. Chaque chapitre est résumable en une phrase, ce qui donne un mélange du genre (Attention Spoil, surligner pour lire) :

¤ Jason est une panthère-garou

¤ Des changeling se font tiré dessus.

¤ Sookie est invitée à un enterrement de loup-garou

¤ Le vampire Charles remplace Sam au bar. Sookie « Il est trop beau »

¤ La maison de Sookie est incendiée. Sookie « Oh non ! »

¤ Bill a une nouvelle copine. Sookie : « La garce ! »

¤ Sookie embrasse Sam

¤ Sookie embrasse Alcide

¤ Sookie a envie d'embrasser Charles Twining. Sookie : «J'adore embrasser !»

¤ Eric passe dire un bonjour. Sookie : « Il m’excite un max ! »

¤ Sookie embrasse Calvin. Sookie : «Oui mais c'était le seul qui n'y avait pas eu le droit encore ! »

 

Comme vous le voyez, à part Sookie et les aventures de sa "foufoune magique" (cf : Pam de la série True Blood), il ne se passe pas grand chose. Les chapitres trainent en longueurs avec des descriptions à n'en plus finir.

Après une amusante lecture de 11 chapitres inutilement long et on peut même dire inutiles et longs, on passe enfin aux choses sérieuses. Les derniers chapitres sont dynamiques, ils nous tiennent en haleine et nous réservent pas mal de surprises. J'aurais presque envie de dire qu'ils sont parmi les meilleurs chapitres de la saga.

En résumé, même si ce livre est très ennuyeux à lire au début, on reste sur une note positive quand on le referme.

 

En résumé

Les points positifs

¤ On en apprend plus sur l'organisation des Cess et plus particulièrement sur les loups-garous.

¤ Le bestiaire s’enrichit, vampires et loups-garous n'ont pas le monopole, ça fait penser un peu à de l'héroïc fantasy.

¤ Certains personnages secondaires prennent de l’ampleur dans ce tome comme Claudine, Calvin Norris, etc.

Les points négatifs

¤ Trop long à commencer.

¤ On suit le train de vie de Sookie même quand il n'y a rien à voir.

¤ Les chapitres sont très mal découpés comme dans les tomes précédents. (entre 20 et 60 pages par chapitre)

 

Note : 4/10

 

453

Déception

 

Lecture Duo

 Lu en amoureux

01 novembre 2013

Chronique : L.J. Smith - [Journal d'un vampire] - T1 - Journal d'un vampire

 

Le journal d'un vampire

 

Synopsis

"Dès l'arrivée de Stefan Salvatore à Fell's Church, Elena, la reine du lycée, se jure de le séduire. D'abord distant, le garçon aux allures d'ange rebelle finit par céder à sa passion dévorante... et à lui révéler son terrible secret. Quelques siècles plus tôt, la femme qu'il aimait l'a transformé en vampire, avant de le trahir avec son frère ennemi, Damon.

Des événements tragiques se succèdent bientôt dans la région. Tout accuse Stefan mais Elena est convaincue de son innocence. Et si Damon, vampire cruel et assoiffé de sang, était derrière tout cela ? L'histoire est-elle amenée à se répéter ?"

 

Avis

La saga : "Le journal d'un vampire" par L.J Smith a été édité pour la première fois en 1991 sous le titre de "The Awakening," pour le premier tome et a été réédité par la suite en 2009.

Pour commencer, je dois bien dire que je n'ai pas du tout adhéré à ce roman, se fut une lecture très pénible, longue et ennuyeuse. J'ai eu énormément de difficulté à finir ce tome.

En ce qui concerne l'histoire, je l'ai trouvé fade et très plate. Le récit est beaucoup trop mou, il n'y a pas d'action et énormément de longueur.

Quant aux personnages, ils manquent énormément de profondeur. Je les ai trouvé très caricaturaux, antipathiques et superficielles (pour Elena), Et parlons des vampires, qui quant a eux n'ont aucun charisme, aucun magnétisme, ils me font pensé à de vrai fillette.

Comme vous vous en doutez, je n'ai vraiment pas apprécié ma lecture et je ne pense pas lire les autres volumes.

 

En résumé

Points positifs

¤ L.J Smith n'a pas surfer sur la vague actuelle "vampire" mais en est la précurseur. On parle souvent de similitude entre le journal d'un vampire et Twilight, cependant il ne faut pas oublier que celui-ci a été écrit bien avant.

¤ Il ne fait que 448 pages (même si j'ai l'impression d'en avoir lu le double ^^).

Points négatifs

¤ Des personnages insupportables, sans relief.

¤ Très peu d'action voir pas du tout.

¤ Une histoire d'amour peu crédible et pas du tout émouvante.

 

Note : 2/10

 

453

Déception

Posté par Cat dreams à 14:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 septembre 2013

Chronique : Lauren DeStefano - [Le dernier jardin] - T1 - Ephemere

Lauren DeStefano - [Ephemere] - T1 - Ephemere

 

Edition : Castlemore

Date de sortie  : 19 aôut 2011

Nombre de pages : 346

Prix : 12,90 euros

Genre : Dystopie


 

 

 

Synopsis

Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?

Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce.

Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

 

Avis

 
Dans la société, dépeinte par Lauren DeStefano, des scientifiques ont tentés de créer des enfants génétiquement parfait, en éradiquant toutes les maladies inimaginables, ce qui a très bien fonctionné pour la première génération. Mais le prix à payer est élevé, car ils se sont aperçus que les générations suivantes, sont terrassées, à l'âge de 25 ans pour les garçons et de 20 ans pour les filles, par un virus inconnu.
 
Les thèmes abordés dans Ephemère sont très intéressants, on y retrouve : la manipulation génétique, la place des femmes dans la société, la polygamie, le kidnapping, etc, Pour tout dire j'ai été très accroché par la quatrième de couverture. Il est très facile d'imaginer un futur comme celui-ci avec toutes nos avancées dans le domaine médicale (fécondation in vitro, les parents qui peuvent choisir le sexe de leur enfant, etc).
 
Toutes ces thématiques auraient du faire leur petit effet, et bah non, la mayo n'a pas pris ^^. Dès les premières pages ma motivation, mon envie d'en savoir plus s'est évanouie. J'ai eu une lecture très difficile, beaucoup de mal a resté concentré, je n'ai pas arrêté de faire des pauses, j'ai trainé cette lecture pendant deux semaines alors que normalement ce type de livre je le termine en 2/3 jours maximum. C'est simple, je me suis ennuyée pendant toute ma lecture. Je n'ai pas réussi à être touché par le sors des personnages.
 
Ce qui m'a énormément dérangé, c'est que l'auteure n'a pas assez développé le contexte et s'est focalisée sur Rhine et donc nous a fait perdre pas mal d'information qui aurait pu s'avérées intéressantes, l'histoire de la société est survolée pour être remplacé tout au long par les états d'âme d'une jeune fille.

 

En résumé

Les points positifs

* la diversité des thèmes abordés ;

* le prix du livre qui est tout à fait raisonnable comparé à d'autre livre jeunesse coutant environs 17 euros.

Les points négatifs

* le contexte qui n'est pas assez approfondit à mon goût ;

* un seul point de vu, celui de Rhine ;

* très peu d'action voir pas du tout.

 

Note : 4.5/10 

 

453

Décepion

 

 

Posté par Cat dreams à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,